En partenariat avec CINÉMA DU SUD & Tilt

la Mairie de Beaulieu-sur-Mer

le Festival du Récit de Voyage.

 

Mercredi 18 mars à 15h,  dimanche 22 mars à 11h 

L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES 

Canada, 1987, 30 min, animation.

De Frédéric Back

Avec les voix de Philippe Noire, Christopher Plummer

Evocation de la vie d’Elzear Bouffier, berger qui entreprit, peu avant la première guerre mondiale , de planter des arbres dans une région déserte aux confins des Alpes et de la Provence. 

Tarif unique 4 €

 

Dimanche 22 mars à 17h

REGAIN

France, 1937, 2h01

De Marcel Pagnol

Avec Fernandel, Robert Le Vigan, Marguerite Moreno

Dans un village abandonné, seul habite encore Panturle. Tout autour, morte, la terre ne produit plus rien.

Un rémouleur, Gédémus, arrive accompagné d’une jeune femme, Arsule, qu’il emploie pour tirer sa charrette.

L’amour qui va naître entre Panturel et Arsule transformera la destinée même du vieux village.

Tarifs habituels

Samedi 4 avril à 17h 

LE CHANT DU MONDE – du roman à la BD

en présence de Jacques Ferrandez et du réalisateur Michel Viotte dans le cadre du festival du Récit de Voyage 

France, 2019, 52 min

Un documentaire de Michel Viotte consacré à l’adaptation en bande dessinée, par Jacques Ferrandez, du mythique roman de Giono 

À l’origine, « Le chant du monde » est un grand récit épique, une épopée ayant les accents d’un véritable western provençal. Le film se nourrit naturellement de la cinématographie de ces espaces sauvages et de ces villages traditionnels de Haute-Provence ayant inspiré Giono, mais il donne aussi à découvrir de quelle façon Jacques Ferrandez vient à son tour y chercher l’essence, le souffle, et la cohérence de son travail d’adaptation : des rives de la Durance aux montagnes alpines, de Sisteron à Manosque, ou encore dans le cirque majestueux des gorges du Verdon.

Naviguant sans cesse entre l’expérience sensorielle des repérages et l’intimité studieuse de l’atelier de Jacques Ferrandez, le film propose de partager de manière inédite l’aventure d’un album : une génèse qui s’opère sous nos yeux page après page, saison après saison…

Entrée libre